Toutes les rubriques / Maladies / Système urinaire / Qu’est-ce que l’insuffisance rénale ?

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale ?

Illustration - Qu’est-ce que l’insuffisance rénale

Par procinemastock

Près de 90 000 personnes vivent en France avec une insuffisance rénale chronique sévère mettant en jeu leur pronostic vital. Comment cette maladie se développe-t-elle ? Quels sont les traitements possibles ?

Le rein est un organe indispensable à la vie. Il a pour tâche de filtrer le sang et d’éliminer les déchets produits par l’organisme en formant l’urine. Il permet également de maintenir un état d’hydratation optimal du corps. Enfin, il joue un rôle important dans la production de certaines hormones et de certaines vitamines indispensables à une vie en bonne santé. Pour toutes ces raisons, avoir un rein qui fonctionne correctement est essentiel.

Une diminution des capacités de filtration

L’insuffisance rénale est caractérisée par une diminution très importante de la capacité de filtration des reins. C’est une maladie qui évolue « à bas bruit », c’est-à-dire silencieusement, sans symptômes aisément reconnaissables. De plus, elle n’est pas douloureuse.
Pour la mettre en évidence, il faut effectuer des analyses biologiques (analyse de sang et d’urine, notamment). La présence d’albumine ou de traces de sang dans les urines est un indice potentiel d’une maladie rénale. Côté sanguin, le dosage de la créatinine et de l’urée permet d’évaluer l’ampleur du problème : ces molécules s’accumulent dans le sang lorsque le rein ne les élimine pas correctement.
En l’absence de diagnostic posé précocement et donc de prise en charge rapide, l’insuffisance rénale va évoluer vers l’insuffisance rénale chronique terminale. A ce stade ultime, le manque d’efficacité du rein met la vie de la personne en danger si celle-ci ne bénéficie pas d’un traitement par dialyse, voire d’une greffe.

Des facteurs de risque

L’insuffisance rénale est favorisée par de nombreux facteurs. Selon la Fondation du rein, on retrouve notamment :
-    le diabète,
-    L’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires,
-    L’obésité,
-    Les maladies obstructives du rein.
L’insuffisance rénale est également plus fréquente chez les personnes de plus de 60 ans et chez celles qui ont des antécédents familiaux d’insuffisance rénale chronique.
Certains médicaments peuvent également avoir des effets toxiques sur le rein et provoquer des lésions menant à une insuffisance chronique.

Les traitements

Pour lutter contre les effets de l’insuffisance rénale, le patient va bénéficier de séances de dialyse. Il s’agit de recourir à une machine pour effectuer le travail d’épuration du rein : on parle de traitement de suppléance. Lors d’une dialyse, le sang du malade passe dans un dispositif appelé dialyseur. Celui-ci fonctionne comme un filtre, laissant passer les déchets pour qu’ils soient évacués. Une fois nettoyé, le sang reprend le chemin du corps du patient.
Même si cette technique est bien maîtrisée, elle représente une forte contrainte pour les patients : fatigante, elle oblige à de larges plages de disponibilité tout au long de l’année et contraint également l’alimentation. Dans la plupart des cas, la suite logique de cette prise en charge est la greffe. Dans près de 15 % des cas, il s’agira de la greffe d’un rein provenant d’un membre de leur famille, c’est-à-dire d’un donneur vivant. En effet, il est tout à fait possible de vivre avec un seul rein.

Publications Similaires