Toutes les rubriques / Conseils de pharmacien / Coronavirus / Vaccin contre la Covid-19 : appel aux testeurs volontaires

Vaccin contre la Covid-19 : appel aux testeurs volontaires

Vaccin contre la Covid-19 : appel aux testeurs volontaires

Antonio

L'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) recherche 25 000 volontaires pour participer au test des vaccins contre la Covid-19 actuellement en développement.

La mise au point d'un médicament est un long processus, qui fait notamment appel à des essais cliniques, c'est-à-dire des essais sur l'humain pour vérifier que le traitement est bien toléré, qu'il est efficace et pour évaluer à quelle dose son effet est optimal. Les vaccins ne font pas exception à la règle. 

Alors que la recherche internationale est mobilisée pour développer aussi rapidement que possible des vaccins sûrs et efficaces contre la Covid-19, la France vient de mettre en place une plateforme, baptisée COVIREIVAC, pour organiser l'évaluation des candidats vaccins les plus prometteurs.

Pilotée par l'Inserm, Covireivac fédère 24 centres d'investigation clinique installés au sein de centres hospitalo-universitaires (CHU) répartis sur tout le territoire français. Une carte eles présente en détail. 

Comment s'inscrire pour être volontaire ?

Pour participer à ces études cliniques, les volontaires doivent être âgés de 18 ans et plus. Ils peuvent poser leur candidature sur le site covireivac.fr. Un questionnaire de santé leur est alors soumis.

À l'issue de cette pré-inscription, les volontaires seront recontactés en fonction des besoins prévis du protocole de recherche, c'est-à-dire selon leur âge, leur é tat de santé, leur localisation géographique. 

Qui peut être volontaire ? 

Toutes les personnes de plus de 18 ans n'ayant pas de contre-indication à la vaccination, c'est-à-dire les personnes gravement malades ou prenant un traitement immunosuppresseur, par exemple, peuvent participer à un essai clinique. Femme ou homme, jeunes et moins jeunes, tous les profils sont recherchés.

À noter : les personnes de 65 ans ou plus, ou celles présentant des facteurs de risque concernant la Covid-19 (tels que diabète; surpoids, hypertension artérielle, insuffisance rénale...) sont également recherchées pour participer à ces essais cliniques. 

Comment se déroule la participation d'un volontaire  ? 

Lorsqu'un volontaire est sélectionné pour participe à l'essai, il suit un protocole précis comprenant : 

  • un premier rendez-vous avec un médecin, pour confirmer son consentement à participer à l'essai. Une prise de sang est effectuée pour réaliser un test Covid-19 ; 
  • la vaccination, réalisée en cabinet médical ou à l'hôpital, avec une surveillance médicale d'une demi-journée au maximum ; 
  • un suivi d'une durée de 3 à 12 mois qui comprend la surveillance de l'apparition d'éventuels symptômes (une fois par jour durant la première semaine, puis une fois par semaine durant le premier mois), avec une prise de sang à intervalles réguliers  ;
  • un suivi prolongé d'une durée de 1 à 2 ans, une fois l'essai terminé. 

Chaque volontaire reçoit-il le vaccin ? 

Les études sont réalisées en double aveugle : chaque participant va recevoir soit le vaccin en cours de test, soit un placebo, c'est-à-dire un vaccin ne contenant pas de principe actif. Durant la participation à l'étude, ni le participant ni le médecin ne connaîtront la nature du vaccin injecté, pour ne pas que cela influence les observations qu'ils pourraient faire. 

Cependant, si l'étude est concluante et que le patient avait reçu le placebo, il lui sera proposé de se faire vacciner. 

Où s'adresser si on souhaite poser des questions avant de s'inscrire ? 

Le site covireivac.fr comprend, outre le volet inscription, plusieurs rubriques d'informations. Il explique notamment le fonctionnement des vaccins, leur surveillance, le principe des essais cliniques et le détail de chaque phase... Si vous ne trouvez pas de réponse à vos questions dans la rubrique "Questions fréquentes", n'hésitez pas à appeler le numéro vert gratuit (0 805 297 659).

Vous pouvez également en parler avec votre pharmacien ou votre médecin. 

Publications Similaires