Toutes les rubriques / Conseils de pharmacien / Bébés et enfants / Gel hydro-alcoolique : attention aux yeux des enfants !

Gel hydro-alcoolique : attention aux yeux des enfants !

Illustration - Gel hydro-alcoolique : attention aux yeux des enfants !

Adobe Stock - Par herlanzer

Des cas de projection de gel hydro-alcoolique dans les yeux de jeunes enfants ont été signalés. Comment réagir pour limiter ce risque ?

Plus d’une cinquantaine de cas de projections de gel ou de solution hydro-alcoolique (GHA et SHA) ayant entrainé des troubles oculaires ont été signalés depuis le mois de mai 2020 auprès des centres antipoison. Deux cas d’atteinte de la cornée, réversible après traitement symptomatique, ont été enregistrés. Sur la même période, plus d’une dizaine d’enfants ont dû être pris en charge dans différents services hospitaliers d’ophtalmologie pour des lésions oculaires sévères avec difficulté de cicatrisation. Au moins deux d’entre eux ont nécessité une chirurgie sous anesthésie générale.

C’est souvent l’utilisation de distributeurs qui est en cause : facilement actionnables à l’aide d’une pédale ou juste par passage de la main, ces dispositifs libèrent le GHA ou la SHA juste à hauteur des yeux des jeunes enfants, entraînant des accidents par projection. Les trois quarts des cas sont survenus dans un magasin ou un centre commercial, voire un restaurant ou un autre lieu de convivialité.

Quels symptômes repérer suite à une projection dans l’œil ?

Les symptômes les plus souvent observés sont une rougeur de l’œil, une douleur oculaire, une inflammation de l’œil ou de la paupière, une brûlure de la paupière ou encore une sensibilité accrue à la lumière.

Comment réagir ?

Pour prévenir les risques de lésions oculaires suite à une projection dans l’œil de gel hydro-alcoolique ou de solution hydro-alcoolique, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), avec l’appui des Centres antipoison et de la Société française d’ophtalmologie, recommande de :

  • rincer immédiatement l’œil pendant une quinzaine de minutes sous un filet d’eau (robinet du lavabo, bouteille d’eau minérale, gourde d’eau…) : le retard au rinçage est très préjudiciable et en cause dans les lésions sévères ;
  • après le rinçage, si l’enfant présente une douleur vive, consulter un ophtalmologue ou appeler un centre antipoison qui guidera la prise en charge.

Attention, la solution et le gel hydro-alcoolique pouvant avoir un « effet anesthésiant », la douleur peut s’estomper au bout de quelques heures alors même qu’il y a des lésions oculaires importantes.

Sécuriser l’utilisation du GHA et de la SHA chez les jeunes enfants

L’utilisation du GHA ou de la SHA est une mesure barrière essentielle de prévention des risques de contamination par la COVID-19, lorsque le lavage des mains n’est pas possible. Pour sécuriser cette utilisation chez les jeunes enfants, le ministère de la Santé et l’Anses recommandent :

  • de ne pas laisser les jeunes enfants utiliser ou jouer avec les distributeurs de solutions/gels hydroalcooliques : il y a un risque que la solution ou le gel hydro-alcoolique soit projeté directement dans l’œil de l’enfant ;
  • à  l’accompagnateur, de prendre luimême la solution ou le gel hydro-alcoolique dans la paume de sa main et l’appliquer sur les mains de l’enfant.
Publications Similaires