Toutes les rubriques / Conseils de pharmacien / Coronavirus / Masque obligatoire dans les lieux publics fermés

Masque obligatoire dans les lieux publics fermés

Illustration - Masque obligatoire dans les lieux publics fermés

Adobe Stock - Par ManuPadilla

Depuis le lundi 20 juillet, le port du masque est obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans dans les lieux publics clos.

Les connaissances concernant la Covid-19 évoluent, permettant aux autorités sanitaires d’adapter leurs recommandations pour limiter au mieux la propagation du virus SARS-CoV-2. Depuis le début de l’épidémie, les chercheurs ont pu affirmer que la contamination par le coronavirus se faisait via des gouttelettes de salive projetées par la toux, les éternuements ou la parole émises mais aussi via les mains. Jusque-là, de fortes incertitudes demeuraient concernant la persistance du virus en suspension dans l’air. Or, début juillet, de nombreux scientifiques ont fait part à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de leurs observations sur la fréquence des contaminations et des clusters (regroupements de cas) en milieu clos, même en l’absence de projection directe. La possibilité d’être contaminé par ces microscopiques gouttelettes, émises par la simple respiration d’une personne malade et demeurant en suspension dans l’air, est à présent plus clairement identifiée. Cette voie de contamination, également appelée « par aérosolisation », reste beaucoup moins fréquente que les deux autres voies, mais elle ne doit pas être négligée.

Par conséquent, les autorités sanitaires françaises ont décidé de prendre des mesures préventives en rendant le port du masque (en tissu ou jetable) obligatoire en intérieur. Ce dispositif limite la mise en suspension dans l’air des microgouttelettes contaminées et donc contaminantes.

Quels sont les lieux concernés ?

Avant la mise en œuvre de ce nouveau décret (20 juillet 2020), le port du masque était déjà obligatoire dans un certain nombre de lieux recevant du public :

  • Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas,
  • Restaurants et débits de boissons,
  • Hôtels et pensions de famille,
  • Salles de jeux,
  • Établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement,
  • Bibliothèques, centres de documentation,
  • Établissements de culte,
  • Établissements sportifs couverts,
  • Musées,
  • Établissements de plein air,
  • Chapiteaux, tentes et structures,
  • Hôtels-restaurants d’altitude,
  • Établissements flottants,
  • Refuges de montagne,
  • Gares routières et maritimes, aéroports.

Depuis le lundi 20 juillet 2020, s’ajoutent les catégories suivantes :

  • Magasins de vente, centres commerciaux,
  • Administrations et banques,
  • Marchés couverts.

A noter : dans les autres catégories d’établissements, le port du masque peut être rendu obligatoire par l’exploitant.

Qui est concerné par l’obligation ?

Tous les adultes et les enfants de 11 ans et plus doivent obligatoirement porter un masque lorsqu’ils se rendent dans les lieux listés ci-dessus.

Quel masque doit-on utiliser ?

Les masques dits « grand public », c’est-à-dire les masques en tissu lavables sont autorisés, tout comme les masques chirurgicaux jetables et les masques FFP2.

N’oubliez pas que cette obligation de port du masque dans les lieux publics clos vient compléter les autres mesures barrières que sont :

  • le respect d’une distanciation physique (se tenir à au moins 1 mètre de distance les uns des autres) ;
  • l’utilisation de gel hydro-alcoolique pour nettoyer ses mains, en l’absence d’eau et de savon.
Publications Similaires