Toutes les rubriques / Conseils de pharmacien / Santé publique / Don d’organes : une démarche collective

Don d’organes : une démarche collective

Illustration - Don d’organes : une démarche collective

Agence de la biomédecine

La 20ème Journée nationale du don d‘organes a eu lieu le 22 juin. Une occasion de rappeler que ce don particulier unit de nombreux acteurs.

Alors que le don d’organe touche à l’intime, autant du côté du donneur que de la personne qui reçoit le greffon, il s’agit également d’une aventure collective ! L’Agence de biomédecine a choisi cette année de mettre à l’honneur les nombreux acteurs qui agissent sur le terrain autour de cette thématique, dont les professionnels de santé bien-sûr, mais aussi les associations qui accompagnent les donneurs et les familles, ainsi que le personnel administratif.

Parmi les maillons essentiels de la chaine côté professionnels de santé figurent les services hospitaliers de coordination de prélèvement d’organes et de tissus. Ces services, méconnus, sont notamment chargés d’accueillir les proches endeuillés du donneur potentiel. Les médecins et infirmiers de coordination sont chargés de recueillir auprès d’eux le témoignage d’une éventuelle opposition du défunt au prélèvement de ses organes et tissus. En effet, chacun d’entre nous est considéré comme donneur sauf s’il avait exprimé son refus de son vivant. La mission des services de coordination est délicate car menée dans des conditions complexes, mêlant à la fois l’urgence et un contexte dramatique. Malgré la difficulté, elle se déroule dans un souci constant d’accompagnement, d’écoute et de respect.

Un lien qui nous unit tous

Au  niveau national, c’est l’Agence de biomédecine qui chapeaute l’activité de prélèvement et de greffe d’organes. Elle dépend du ministère de la Santé.

Concrètement, l’Agence :

  • gère la liste nationale d‘attente de greffe et le registre national des refus,
  • coordonne les prélèvements d’organes, la répartition et l’attribution des greffons en France,
  • garantit que les greffons prélevés sont attribués aux malades en attente de greffe dans le respect des critères médicaux et des principes d’équité.

Sa mission : permettre que « chaque malade reçoive les soins dont il a besoin, dans le respect des règles de sécurité sanitaire, d’éthique et d’équité ».

Par ailleurs, l’Agence de biomédecine est chargée de diffuser des informations sur le don, le prélèvement et la greffe d’organes, de tissus et de cellules. C’est donc elle qui est à l’origine de la campagne 2020 illustrée de deux images brodées : deux mains qui s’aident l’une l’autre et un cœur stylisé. « Le choix de la broderie, véritable traduction poétique du message, permet d’illustrer encore plus fortement ce lien qui se tisse entre tous. » Des images délicates et pleines de vie à retrouver, avec des vidéos et des infographies, sur les réseaux sociaux de l’Agence de biomédecine.

Publications Similaires