Mes médicaments et le coronavirus

Illustration - Mes médicaments et le coronavirus

Adobe Stock - rh2010

Deux sites internet fiables vous permettent de vérifier si certains médicaments sont dangereux durant cette période d’épidémie au coronavirus.

C’est une initiative à saluer : les meilleurs experts français des interactions entre médicaments se mettent au service de la population pour vous informer précisément par le biais de deux sites Internet.

Médicaments et période d’épidémie

La Société française de pharmacologie et de thérapeutique s’est alliée au Réseau français des Centres régionaux de pharmacovigilance, au Collège national des enseignants de thérapeutique et au Collège national de pharmacologie médicale pour mettre en ligne des réponses précises aux questions des patients concernant leurs traitements et l’épidémie en cours. Sur ce site destiné au grand public, plus de 70 questions-réponses sont déjà disponibles et d’autres sont ajoutés régulièrement.

On peut par exemple savoir si les anti-inflammatoires habituellement conseillés dans le traitement de la migraine sont toujours recommandés (la réponse est non, il ne vaut mieux pas en prendre), ou s’il est risqué de prendre actuellement un anti-histaminique pour son allergie saisonnière (oui, on peut en prendre sans souci).

Les informations sur lesquelles reposent ces avis sont sourcées : les liens vers les avis d’agences sanitaires ou de sociétés savantes sont toujours indiqués au bas de l’article.

Symptômes du coronavirus et médicaments

Un second site, également mis au point par des experts de la pharmacologie, permet aux personnes ressentant les symptômes du coronavirus de vérifier s’ils peuvent ou non prendre un médicament précis.

Les symptômes connus du coronavirus sont de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, une toux et des maux de gorge, des courbatures, une gêne respiratoire. Or, en l’état actuel des connaissances, il est admis que certains médicaments peuvent aggraver ces symptômes. Grâce à un questionnaire détaillé, chacun peut vérifier la pertinence du traitement qu’il souhaite prendre.

Il est bien sûr rappelé qu’il n’est pas recommandé de prendre un nouveau médicament de sa propre initiative, en particulier en cette période d’épidémie. De même, il ne faut pas arrêter vos traitements habituels sans en avoir discuté auparavant avec votre médecin ou votre pharmacien.

Publications Similaires