Toutes les rubriques / Bien-être / Phytothérapie / Compléments alimentaires à base de berbérine : prudence!

Compléments alimentaires à base de berbérine : prudence!

Compléments alimentaires à base de berbérine : prudence

SGr

Pour l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), la sécurité d'emploi de ces compléments ne peut actuellement être garantie. Elle recommande aux personnes fragiles d'éviter d'en consommer.

Les experts de l'Anses se sont intéressés aux plantes contenant de la berbérine, une molécule chimique classée dans les acaloïdes isoquinoléiques. Cette molécule est présente dans différentes plantes de la famille de l'épine-vinette. Commercialisée sous la forme de compléments alimentaires, elle est consommée pour réguler la glycémie (taux de sucre dans le sang) et/ou la cholestérolémie (taux de cholestérol dans le sang).

Cependant, aucune allégation de santé n'est autorisée à ce jour pour les plantes à berbérine dans la règlementation européenne. 

En l'état actuel des connaissances scientifiques, on ne peut pas dire si ces compléments alimentaires sont efficaces, à quelle dose leurs effets se manifestent réellement, quelles sont les doses à ne pas dépasser. On ne connait pas non plus en détail les risques d'effets indésirables suite à la prise de ce type de complément alimentaire. 

Une substance peu sécurisée

D'après les études compilées par les experts de l'Anses, la berbérine a des effets sur le corps humain à raison de 400 mg/jour : effets sur la pression artérielle et le rythme cardiaque, sur le système nerveux (effets anticonvulsants, antidépresseurs et analgésiques), le système immunitaire (effets anti-inflammatoires et immunosuppresseurs) ou encore sur le métabolisme (effets hypoglycémiants et hypolipémiants).

Cependant, il n'est pas exclu que ces effets existent déjà pour des doses inférieures. Il faudra effectuer des études complémentaires pour le savoir pour que chaque consommateur puisse se voir conseiller une posologie adaptée à ses besoins. 

Des effets indésirables à surveiller

La consommation de compléments alimentaires à base de plantes contenant de la berbérine peut provoquer des interactions médicamenteuses, entraînant une moindre efficacité des traitements pris sur la même période voire des effets indésirables. "Les conditions d'emploi actuels ne garantissent pas la sécurité du consommateur" souligne l'Anses. 

Parmi les effets indésirables relevés figurent des troubles gastro-intestinaux, des hypoglycémies et des hypotensions. Le risque étant plus élevé pour les enfants et adolescentes, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes diabétiques, les personnes souffrant de troubles hépatiques ou cardiaques, l'Agence leur recommande de ne pas consommer de compléments alimentaires à base de berbérine. 

En cas de doute ou de manifestation d'effets indésirables suite à la consommation de compléments alimentaires, n'hésitez pas à en parler à votre pharmacien : vous pourrez signaler ces effets secondaires dans le cadre de la nutrivigilance

Publications Similaires