Toutes les rubriques / Médicaments / Bien utiliser ses médicaments / Les 5 règles d'or d'un traitement par antibiotiques

Les 5 règles d'or d'un traitement par antibiotiques

Les 5 règles d'or d'un traitement par antibiotiques
Les antibiotiques sont une famille de médicaments qui permettent de lutter contre les infections. Pour que leur efficacité soit maximale et pour limiter le risque de résistance des bactéries à ces précieuses molécules, voici les règles à respecter.

1) Suivez la prescription du médecin à la lettre

Un traitement à base d'antibiotiques doit être suivi jusqu'au bout, même en cas d'amélioration de l'état de santé. Même si les effets positifs des médicaments se font sentir, cela ne signifie pas que toutes les bactéries ont été éliminées!

Lorsque l'on interrompt un traitement en cours de route, les bactéries sont affaiblies par les premières prises du traitement mais toutes ne sont pas complètement éliminées. Si le traitement n'est pas poursuivi, les bactéries qui ont survécu à ce début de traitement continuent à se développer. Cette sous-population, moins sensibles que les autres à l'antibiotique testé, sort gagnante de cette sorte d'"épreuve de sélection"... Ainsi, le patient devient porteur de bactéries résistantes au premier antibiotique testé. Et lorsque ce sont des centaines de patients qui ne prennent pas leurs traitements correctement, les conséquences à l'échelle de la population générale ne sont pas négligeables : l'antibiorésistance, c'est-à-dire la résistance de certaines souches de bactéries à ces traitements, est favorisée. 

Ne pas prendre son traitement antibiotique correctement, c'est favoriser la sélection de certaines souches de bactéries plus résistantes. Le développement de l'antibiorésistance est une vraie préoccupation de santé publique dans notre pays. 

2) Ne (re)prenez pas d'antibiotiques sans prescription médicale

La consultation d'un médecin est indispensable avant la prise de tout antibiotique. D'ailleurs, il ne sont pas en vente libre : il faut présenter une ordonnance pour en obtenir à la pharmacie. 

En effet, seul votre médecin peut juger : 

  • de la nécessité de prescrire des antibiotiques pour le traitement de votre pathologie, 
  • de la classe d'antibiotiques la plus appropriée. Dans certains cas, il sera d'ailleurs nécessaire d'effectuer des analyses biologiques (exemple : analyse d'urine, prélèvements sur la zone infectée) avant de pouvoir déterminer quel antibiotique devra être prescrit pour traiter efficacement la maladie. 

Par exemple, si vous avez souffert d'une pneumonie et qu'elle semble récidiver quelques semaines après la fin des antibiotiques qui vous ont été prescrits, ne reprenez pas de vous-même le traitement! Il faut impérativement un nouvel avis de votre médecin. 

3) N'utilisez pas un traitement prescrit à quelqu'un d'autre

Il est impératif de consulter pour obtenir le bon diagnostic et le traitement qui est le plus adapté à votre cas personnel. Le choix de l'antibiotique se fera en fonction de la maladie, bien sûr, mais aussi de vos antécédents et des traitements que vous avez pris dans les semaines précédentes. 

De la même façon, ne donnez pas les comprimés ou gélules qui vous restent d'un traitement antibiotique à quelqu'un, même si vous pensez reconnaître dans ses symptômes la maladie dont vous avez été guéri grâce à ce traitement. Encouragez plutôt la personne à consulter un médecin pour être correctement pris en charge. 

4) Demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin en cas d'effet indésirable

Le traitement par antibiotiques, comme pour toute classe de médicaments, peut entraîner des effets indésirables. Il s'agit généralement de troubles digestifs comme de la diarrhées, des douleurs intestinales, des nausées...

N'hésitez pas à en parler à votre pharmacien ou à votre médecin : avec eux, vous pourrez trouver un moyen de limiter les inconvénients de votre traitement, voire le modifier pour qu'il reste efficace sans vous gêner. L'objectif : trouver comment limiter les effets indésirables pour pouvoir poursuivre la lutte contre l'infection bactérienne. 

5) Ne conservez pas les antibiotiques après la fin de votre traitement

Certains antibiotiques, notamment conçus pour les enfants, se présentent sous la forme de poudre à diluer. Une fois reconstitués, le sirop antibiotique doit être conservé à température ambiante ou au froid, selon les cas. Or, ces sirops ne se conservent pas longtemps (en général 7 à 14 jours), en tous cas pas au-delà de la durée du traitement. Aussitôt celui-ci terminé, il faut le ramener à la pharmacie pour qu'il soit éliminé en tout sécurité pour l'environnement. 

De façon générale, il est recommandé de ne pas conserver à la maison des médicaments nécessitant une prescription médicale et qui ne sont pas pris dans le cadre d'une maladie chronique. Parlez-en avec votre pharmacien et votre médecin. 

Publications Similaires