Toutes les rubriques / Maladies / Diabète et système hormonal / La pollution de l'air favorise le diabète

La pollution de l'air favorise le diabète

Article Info/Intox
Le nombre de patients diabétiques explose dans le monde. Contrairement aux idées reçues, le diabète de type 2 ne concerne pas que les pays développés.

Contrairement aux idées reçues, le diabète de type 2 ne concerne pas que les pays développés. D'après la Fédération française des diabétiques (FFD), "sa progression est fulgurante dans les pays en voie de développement et notamment en Afrique"

Pour expliquer ce phénomène, la FFD pointe l'exode rural qui "génère des centaines de millions de citadins qui adoptent brutalement un mode de vie sédentaire, une rupture soudaine avec leur mode d'alimentation, avec des apports anarchiques de produits industriels trop gras et trop riches en glucides".

Un nouveau cas sur sept

Toutefois, plusieurs études évoquent un lien entre l'exposition au long court à la pollution atmosphérique et la hausse de l'incidence du diabète de type 2, c'est-à-dire du nombre de nouveaux cas. 

En 2012, une étude danoise réalisée sur des hommes et des femmes âgées de 50 à 64 ans résidant à Copenhague ou Aarhus, les deux plus grandes villes du Danemark, suggérait que l'exposition environnementale liée à l'industrialisation et à l'urbanisation pouvait représenter un facteur de risque de diabète. 

En 2016, des scientifiques allemands ont montré que chez les personnes en état pré-diabétique (la gestion du glucose est perturbée mais la situation est encore réversible), la pollution aérienne augmente le risque de déclarer une maladie diabétique. 

Plus récemment, une étude menée par des chercheurs de la faculté de médecine Washington à Saint-Louis (États-unis) auprès de 1,7 million d'anciens combattants est encore plus explicite à propos du lien entre pollution l'air et diabète. Les auteurs de ces travaux, publiés en juin 2018 dans The Lancet Planetary Health, estiment que la pollution a contribué à l'apparition de 14% des nouveaux cas dans le monde en 2016. "On pense que la pollution réduit la production d'insuline et provoque des inflammations, empêchant le corps de convertir le glucose du sang en énergie.", expliquent les chercheurs.

Avec le surpoids et l'obésité, la pollution aérienne joue donc certainement un rôle dans la hausse des cas de diabète sur la planète. 

Réponse Info

Source :

Pharmacien de France
Publications Similaires