Toutes les rubriques / Maladies / Cancer / Face au cancer, méconnaissances et sentiment d'inégalités

Face au cancer, méconnaissances et sentiment d'inégalités

Face au cancer : méconaissances et sentiment d'inégalités

Adobe Stock - Samuel

Quel regard portent les Français sur la prise en charge du cancer dans notre pays? D'après l'Institut Curie qui les a interrogés, leurs sentiments sont complexes.

Près de 7 français sur 10 estiment qu'il existe des inégalités face au cancer, d'après un sondage réalisé dans le cadre de la 7ème édition de l'Observatoire Cancer Institut Curie - Viavoice. Selon eux, ces inégalités seraient essentiellement liées aux revenus des patients (selon 49% des sondés) et à leur lieu de résidence (45%). Le niveau d'information sur le sujet est également cité (42%), tout comme le fait d'être seul ou isolé (39%).

En outre, nos concitoyens sont convaincus que ces inégalités vont s'intensifier à l'avenir, notamment concernant l'accès aux traitements innovants. 

Des freins identifiés

Il est reconnu que les facteurs cités peuvent pénaliser les patients aux différents stades de leur prise en charge : recours limités à des techniques innovantes, prothèses, reconstructions et soins complémentaires qui impliquent des restes à charge, accès difficile aux établissements dotés de professionnels de la cancérologie et aux traitements de pointe lorsqu'ils sont éloignés du domicile des patients... Pour le Pr Thierry Philip, président du directoire de l'Institut Curie, "[Ces] résultats montrent que les inégalités sont un sujet majeur, dont certains aspects sont bien compris de nos concitoyens et d'autres nécessitent encore de la pédagogie".

La priorité : mieux informer

Parmi les critères retenus pour évaluer si un établissement de soins est performant dans la prise en charge des cancers, la qualité des équipements est citée par 60% des personnes interrogées, devant les conseils de leur médecin (49%) et l'accessibilité géographique (27%). Or, "la qualité des soins dépend avant tout du nombre d'actes réalisés et de l'expérience des équipes", précise le Pr Philip. Poursuivre l'information des patients et des familles touchés par le cancer est donc essentiel pour réduire les inégalités à chaque étape de leur parcours, tel que le prévoit le Plan Cancer 2014-2019. 

 

Publications Similaires