Toutes les rubriques / Mon pharmacien / La règlementation des médicaments / Qui est responsable du circuit du médicament en France ?

Qui est responsable du circuit du médicament en France ?

En France, les pharmaciens sont les professionnels responsables de chaque étape du circuit que parcourt le médicament, de sa fabrication à sa dispensation à chaque patient.

Qui est responsable du circuit du médicament en France ?

auremar

Le médicament : un produit pas comme les autres

Parce qu'il contient des principes actifs potentiellement dangereux pour la santé, le médicament n'est pas un produit comme les autres. La réglementation encadrant sa fabrication et sa dispensation est particulièrement stricte : cela garantit sa qualité et limite le risque de contrefaçon.

Grâce à ce système très verrouillé, aucun médicament contrefait n’a jamais été retrouvé dans une pharmacie d’officine française à ce jour.

Le pharmacien, spécialiste du médicament

En France, le pharmacien détient le monopole de la fabrication, du contrôle, de la distribution et de la vente de médicaments.

Ces professionnels de santé, disposant d’un diplôme d’état de docteur en pharmacie, travaillent donc dans les laboratoires mettant au point les molécules, mais aussi dans les entreprises produisant les médicaments, chez les grossistes-répartiteurs qui livrent les officines et dans les pharmacies, qu’elles soient ouvertes au public ou desservant les hôpitaux et cliniques.

Première étape : la fabrication du médicament

La plupart des médicaments sont fabriqués et conditionnés en laboratoire ; le reste, une minorité, est préparé à l’officine ou à l’hôpital juste au moment où le patient en a besoin : ce sont par exemple des pommades ou des gélules formulées avec une concentration en principe actif particulière.

Les laboratoires pharmaceutiques produisent les médicaments à partir de substances actives et d’excipients (des substances neutres qui permettent de donner un goût agréable, une couleur, un volume…) produits soit par le laboratoire fabricant lui-même, soit par d'autres laboratoires pharmaceutiques.

Dans tous les cas, un médicament ne peut être fabriqué que sous le contrôle :

  • D'un pharmacien responsable lorsqu'il est conçu en laboratoire pharmaceutique ou en pharmacie hospitalière,
  • D’un pharmacien titulaire lorsqu'il est préparé directement en officine (on parle de « préparations magistrales »).

L'acheminement et le stockage du médicament

Une fois fabriqués, les médicaments sont commercialisés par le laboratoire. Pour cela, le laboratoire les cède à l’un ou plusieurs de ces trois acteurs :

  • Les grossistes répartiteurs,
  • Les hôpitaux et cliniques,
  • Les pharmacies d'officine.

C’est pour cela que les médicaments ne peuvent pas être mis à la disposition du public dans d’autres lieux que les pharmacies.

Qui sont les grossistes répartiteurs ?

Ce sont des entreprises dont la fonction est d'assurer :

  • Le stockage des médicaments dans les conditions prévues par les fabricants,
  • L’approvisionnement des officines et des pharmacies des hôpitaux.

En effet, une pharmacie ou un hôpital n'a pas les moyens de conserver en stock l'ensemble des présentations de médicaments commercialisés sur le marché. C'est donc le grossiste-répartiteur qui va stocker la majorité de ces médicaments pour pouvoir approvisionner dans la journée les officines ou les établissements hospitaliers.

La dispensation du médicament

En France, la dispensation du médicament, c’est-à-dire le fait de le remettre à un patient, se fait sous la responsabilité et le contrôle de pharmaciens.

Selon le lieu où ils travaillent, on distingue :

  • Les pharmaciens exerçant en officine (pharmacie de ville),
  • Les pharmaciens exerçant en pharmacie hospitalière ou en clinique et centre de soins.

Ainsi, que ce soit en hôpital ou en pharmacie d'officine, la dispensation d'un médicament est toujours soumise au contrôle d'un pharmacien responsable. Le pharmacien est responsable des médicaments délivrés au patient, qu'il s'agisse de médicaments en libre accès ou de médicaments prescrits par un médecin habilité.

À noter : Puisqu’il est responsable, un pharmacien peut être amené, s'il le juge nécessaire et dans l'intérêt du patient, à refuser la délivrance du médicament.

Source :

Publications Similaires